InfoMIE.net
Centre de Ressources pour les Mineurs Isolés Etrangers

Accueil > Actualités MIE > Débats/Propositions > Communiqué du Groupe communiste, citoyen, Front de gauche, pour une (...)

Communiqué du Groupe communiste, citoyen, Front de gauche, pour une transformation sociale et écologique : Mineurs isolés étrangers : sortons de l’impasse ! (4 octobre 2011)

Publié le : mardi 4 octobre 2011

Bobigny, le 4 octobre 2011

Mineurs isolés étrangers : sortons de l’impasse !

La situation des mineurs isolés en Seine Saint Denis est dans une impasse.
Le plan du Préfet, bien timide, n’est pas de nature à en sortir : paroles et promesses… qui n’engagent que ceux qui les croient.

Ce gouvernement, qui se défausse de toutes ses responsabilités sociales et de solidarité sur les collectivités territoriales, reste sourd aux appels du Président du CG : il ne cède en rien.

On se demande même si le plan du Préfet n’est pas un leurre, une énième manœuvre dilatoire pour gagner du temps et continuer à se laver les mains du problème en le laissant à la charge de notre département et de quelques autres.

Certes le plan pointe les vrais nœuds du conflit, comme un aveu et une reconnaissance du bien fondé de nos revendications.

Il envisage une meilleure répartition des Mineurs et une participation à la plate-forme de Roissy.

Dont acte.

Mais il n’apporte, aujourd’hui que de vagues promesses, sans calendrier, ni engagement. Mieux, s’il débloque bien modestement des fonds (214 000 € pour un coût de 35 millions) ce n’est pas pour le département mais pour une structure qui relève de sa compétence.

On peut craindre que le gouvernement joue l’oubli et le pourrissement en essayant de retourner la détresse des enfants …contre le département !!

Ca suffit !

La situation est trop grave pour s’en remettre encore à des négociations, des demandes d’éclaircissements quand un des interlocuteurs, le responsable de la situation, se dérobe une nouvelle fois.

La dénonciation, le relais des médias ne suffisent plus : il faut engager l’action, collectivement, avec tous ceux que l’attitude de l’Etat scandalise mais qui ont aussi le sort de ces enfants comme première préoccupation. Il faut transformer l’émotion et l’indignation en actions pour faire céder ministère et préfecture.

La réprobation doit s’élargir, le département ne pourra rien si les associations, les personnels du département, de la justice ne se font pas entendre, ne deviennent pas acteurs du dossier.

C’est pourquoi nous réclamons la mise place urgente de 2 structures :

1. Un collectif d’action au niveau du Conseil général qui regroupera tous ceux qui veulent agir pour débloquer la situation et y trouver une issue positive pour le département et pour les enfants.
2. Une cellule d’évaluation et de suivi au niveau préfectoral permettant de suivre au jour le jour la situation, de mesurer et de vérifier la mise en place des mesures gouvernementales et d’y relayer la pression citoyenne

Nous prendrons dans les jours qui viennent des initiatives en ce sens.

Groupe communiste, citoyen, Front de gauche, pour une transformation sociale et écologique.

Conseil Général de la Seine Saint Denis

Hôtel du Département – 93006 – Bobigny Cedex

Courriel : groupe-communiste-cg93@wanadoo.fr

Blog : http://communistescitoyens93.net