InfoMIE.net
Centre de Ressources pour les Mineurs Isolés Etrangers

Accueil > Actualités MIE > Débats/Propositions > Question du Parlement européen concernant les 10 000 enfants réfugiés

Question du Parlement européen concernant les 10 000 enfants réfugiés

Publié le : jeudi 18 février 2016

Voir en ligne : http://www.europarl.europa.eu/sides...

Source : http://www.europarl.europa.eu

Date : 10 février 2016

Question avec demande de réponse orale au Conseil
Article 128 du règlement
Hilde Vautmans, Beatriz Becerra Basterrechea, María Teresa Giménez Barbat, Charles Goerens, Filiz Hyusmenova, Petr Ježek, Valentinas Mazuronis, Marian Harkin, Morten Helveg Petersen, Anneli Jäätteenmäki, Hannu Takkula, Maite Pagazaurtundúa Ruiz, Guy Verhofstadt, Sophia in ’t Veld, António Marinho e Pinto, Urmas Paet, Gesine Meissner, Paavo Väyrynen, Gerben-Jan Gerbrandy, Michael Theurer, Johannes Cornelis van Baalen, Marietje Schaake, Nils Torvalds, Philippe De Backer, Norica Nicolai, Ivo Vajgl, Javier Nart, Renate Weber, Fredrick Federley, Matthijs van Miltenburg, Jozo Radoš, Ulla Tørnæs, Ilhan Kyuchyuk, Frédérique Ries, Louis Michel, Nedzhmi Ali, Robert Rochefort, Kaja Kallas, Angelika Mlinar, Izaskun Bilbao Barandica, Ulrike Müller, Cora van Nieuwenhuizen, Jasenko Selimovic, Marielle de Sarnez, Dita Charanzová, au nom du groupe ALDE

« Objet : Selon Europol, 10 000 enfants réfugiés au moins ont disparu
Au moins 10 000 enfants réfugiés non accompagnés ont disparu après leur arrivée en Europe et leur enregistrement auprès des autorités, indique Europol. L’Office estime que 27 % des millions de réfugiés qui sont arrivés en Europe l’année passée étaient des mineurs. Selon certaines organisations humanitaires, ces chiffres sont en-dessous de la réalité. Des organisations criminelles opérant à l’échelle européenne cibleraient les mineurs à des fins d’exploitation sexuelle et même de trafic d’organes.

1. Le Conseil dispose-t-il de chiffres indiquant combien de mineurs non accompagnés ont été enregistrés comme réfugiés (répartis par pays et par âge) ?

2. Un suivi spécifique est-il consacré à ces mineurs une fois qu’ils sont enregistrés ?

3. Qu’est-ce que le Conseil compte faire pour veiller à ce que ces "enfants disparus" n’aboutissent pas contre leur gré dans des milieux criminels ?

4. Que fait Europol pour rechercher et retrouver ces enfants disparus et les sauver de ces organisations criminelles ? »