InfoMIE.net
Centre de Ressources pour les Mineurs Isolés Etrangers

Accueil > Actualités MIE > Débats/Propositions > Appel urgent. Des enfants doivent être protégés

Appel urgent. Des enfants doivent être protégés

Publié le : jeudi 12 novembre 2015

Voir en ligne : http://blogs.mediapart.fr/blog/popp...

Source : http://blogs.mediapart.fr

Auteur : Poppie

« La France reçoit, comme nul ne peut l’ignorer désormais, un très grand nombre de réfugiés en provenance de pays en guerre, ou qui fuient d’autres formes de danger chez eux.. Nos engagements, auprès d’instances internationales, nous font obligation de leur venir en aide, tout particulièrement quand ce sont des enfants qui se retrouvent en souffrance.

Un très grand nombre de ces enfants ne dispose pas des papiers qui leur permettraient d’être pris en charge, ou alors ces papiers ne sont pas estimés valides par notre administration. Des tests sont donc pratiqués pour établir l’âge de ces jeunes, qui vont décider du sort qui leur sera réservé. Malheureusement bien trop imprécis, ces tests "d’âge osseux" n’ont aucune fiabilité dans ce cas, s’ils peuvent avoir une utilité quand il s’agit de surveiller médicalement un retard de croissance. De nombreux médecins contestent énergiquement l’usage qui en est fait, ainsi que des magistrats, et bien entendu, les associations qui souhaitent venir en aide aux jeunes arrivants se sont largement mobilisées pour éviter leur application. Les défenseurs du droit des enfants sont naturellement opposés eux aussi à cette méthode, qui semble surtout destinée à écarter un maximum de jeunes, quitte à les mettre réellement en danger s’ils sont renvoyés dans un pays qu’ils avaient réussi à fuir.

Des discussions ont déjà eu lieu au sein du gouvernement sur cette question et sur l’opportunité d’ abandonner la méthode discutable ; un amendement à la loi pourrait remettre en question l’abandon qui avait été envisagé. Les députés sont sur le point de se réunir à nouveau ; notre rôle est de les contacter pour qu’ils fassent le choix de protéger les enfants.

Le mail que viennent de recevoir ceux et celles qui avaient voulu déjà agir, en adressant une pétition à nos autorités, donne des précisions complémentaires. Il nous fournit aussi un modèle de lettre que l’on peut reproduire ou choisir de modifier, à adresser aux différents députés de notre département. Le texte est celui que je transmets ci-dessous.

A toutes fins utiles, on peut trouver les adresses de l’ensemble des députés ici

http://www.assemblee-nationale.fr/qui/xml/departements.asp?legislature=14

*MIE= Mineurs Isolés Etrangers. » [...]