InfoMIE.net
Centre de Ressources pour les Mineurs Isolés Etrangers

Accueil > Actualités MIE > Débats/Propositions > Question avec demande de réponse écrite à la Commission sur la stratégie (...)

Question avec demande de réponse écrite à la Commission sur la stratégie globale sur les enfants portés disparus ou non accompagnés

Publié le : mercredi 13 janvier 2016

Voir en ligne : http://www.europarl.europa.eu/sides...

Source : http://www.europarl.europa.eu

Auteurs : Question avec demande de réponse écrite
Caterina Chinnici (S&D) , Damiano Zoffoli (S&D) , Miriam Dalli (S&D) , Alessia Maria Mosca (S&D) , Giovanni La Via (PPE) , Antonio Tajani (PPE) , Brian Hayes (PPE) , Krystyna Łybacka (S&D) , Pavel Poc (S&D) , Patricija Šulin (PPE) , Siôn Simon (S&D) , Flavio Zanonato (S&D) , Enrico Gasbarra (S&D) , Antonio López-Istúriz White (PPE) , Luigi Morgano (S&D) , Brando Benifei (S&D) , Sofia Sakorafa (GUE/NGL) , Anna Maria Corazza Bildt (PPE) , José Inácio Faria (ALDE) , José Blanco López (S&D) , Vilija Blinkevičiūtė (S&D) , Robert Rochefort (ALDE) , Clara Eugenia Aguilera García (S&D) , Tonino Picula (S&D) , Momchil Nekov (S&D) , Milan Zver (PPE) , Ivo Vajgl (ALDE) , Alfred Sant (S&D) , Péter Niedermüller (S&D)

« Le programme européen en matière de migration, adopté le 13 mai 2015, indique qu’afin « de tenir compte de la vulnérabilité particulière des enfants, et pas seulement de ceux qui sont issus de l’immigration, la Commission élaborera une stratégie globale qui donnera suite au plan d’action sur les mineurs non accompagnés (2011-2014), de sorte que la situation des enfants portés disparus ou non accompagnés soit prise en considération ».

Six mois plus tard, cette stratégie globale n’a pas encore été adoptée.

L’augmentation du nombre d’enfants migrants, en particulier d’enfants non accompagnés, qui sont exposés à une grande souffrance et à des risques terribles pendant et après leur voyage vers l’Europe, rend encore plus urgentes l’adoption et la mise en œuvre de cette stratégie globale.

Le Parlement, le Bureau européen d’appui en matière d’asile, l’Agence des droits fondamentaux, Eurojust, Europol, Frontex, les organisations internationales et les ONG les plus actives et, bien sûr, les États membres devraient ou pourraient être associés au développement ou à la mise en œuvre de cette stratégie globale.

Au vu de ce qui précède, la Commission peut-elle indiquer :
—  si elle entend adopter cette stratégie globale et, dans l’affirmative, quand ?
—  si elle compte être impliquée dans le développement et la mise en œuvre de cette stratégie et, le cas échéant, comment ?
—  et si elle a également l’intention d’y associer les institutions, organes et agences de l’Union susmentionnés, des organisations internationales, des ONG et des États ? »