InfoMIE.net
Centre de Ressources pour les Mineurs Isolés Etrangers

Accueil > Actualités MIE > Débats/Propositions > N’oublions pas que tous les enfants, d’ici ou d’ailleurs, ont les mêmes droits (...)

N’oublions pas que tous les enfants, d’ici ou d’ailleurs, ont les mêmes droits !

Publié le : mercredi 16 septembre 2015

Voir en ligne : http://horslarue.org/files/CP-Mineu...

Source : http://horslarue.org

Hors la Rue observe avec attention le débat mais également les propositions concrètes des pouvoirs publics s’agissant de l’accueil digne des familles et des personnes qui fuient leur pays pour sauver leur vie et celle des leurs.

Dans ce contexte que l’on peut qualifier d’historique, Hors la Rue souhaite rappeler que les enfants étrangers qui se trouveraient dans une situation de danger notamment sur le territoire français ont le droit à une protection et ce quelle que soit la situation administrative de leurs parents. L’accès à cette protection est évidemment possible pour les mineurs non accompagnés par un référent parental.
Si une attention particulière doit évidemment être apportée aux nouvelles situations qui pourraient se présenter dans les semaines qui viennent, Hors la Rue souhaite néanmoins rappeler que depuis de nombreuses années, la France peine à faire respecter le droit des mineurs étrangers en danger. De nombreux enfants sont en effet à la rue ou contraint à la débrouille dans l’attente de leur évaluation par les services compétents. D’autres sont remis à la rue sans possibilité d’accès à l’hébergement d’urgence, leur minorité étant contesté par les services évaluateurs des départements. N’oublions pas également les milliers d’enfants vivant dans les bidonvilles sur tout le territoire et qui subissent durement les conséquences terribles des expulsions à répétition : ces enfants, parfois
traumatisés, sont comme leur famille condamnés à l’errance et se voient souvent
privés d’un accès à l’école.
Enfin, des enfants parfois très jeunes sont encore en 2015 exploités à des fins de prostitution ou encore de vols forcés. Tout simplement invisibles pour les acteurs institutionnels de la protection de l’enfance, ces enfants sont aussi trop souvent considérés comme des délinquants. La perpétuation de l’exploitation et l’incarcération demeurent les réponses privilégiées.

N’oublions pas que tous les enfants, d’ici ou d’ailleurs, ont les mêmes droits !

Contact Presse : Guillaume Lardanchet
06 86 85 99 83
guillaume.lardanchet@horslarue.org