InfoMIE.net
Centre de Ressources pour les Mineurs Isolés Etrangers

Accueil > Actualités MIE > Débats/Propositions > Communiqué de presse UNICEF - « Ce sont les enfants réfugiés et migrants qui (...)

Communiqué de presse UNICEF - « Ce sont les enfants réfugiés et migrants qui souffrent le plus des restrictions aux frontières »

Publié le : mardi 8 mars 2016

Voir en ligne : https://www.unicef.fr/contenu/espac...

Source : https://www.unicef.fr

Auteur : UNICEF France

Date : 01/03/2016

« Des milliers d’enfants réfugiés et migrants sont laissés en détresse par les restrictions aux frontières.

PARIS/GENEVE, le 1er mars 2016 – Selon l’UNICEF, la situation désastreuse qui se déroule aux frontières le long de la route des Balkans, en particulier celles de l’ex-République yougoslave de Macédoine et de la Grèce, a laissé des milliers d’enfants vulnérables en détresse. Leur santé est menacée et ils sont sujets à des abus.

Dans le chaos et la confusion, les enfants ont été contraints de dormir dehors en plein air dans des conditions sordides, pendant plus d’une semaine, avec un manque d’accès aux services de base, tels que l’hygiène et la nourriture. Les familles risquent la séparation et les enfants ont été contraints de dormir en dehors des centres de transit ou dans des trains sans destination, pendant des heures.

« Ce que je vois ici, ce sont des petits enfants de moins de cinq ans bloqués entre deux clôtures », a déclaré Jesper Jensen, le coordinateur d’urgence de l’UNICEF à Gevgelijia, dans l’ex-République yougoslave de Macédoine. « Ils ne peuvent pas aller de l’avant et ils ne peuvent pas revenir en arrière - ils ont besoin d’un abri, de repos et de savoir ce qui les attend. »

En raison de l’évolution rapide de la situation dans les centres de transit aux frontières de l’ex-République yougoslave de Macédoine, l’UNICEF a intensifié sa réponse. Ces activités comprennent l’accès facilité à des installations d’eau et d’assainissement, en particulier pour les enfants et les bébés, et l’acheminement d’articles d’hygiène et de nourriture pour aider les enfants et leurs familles à faire face à ces conditions particulièrement difficiles.

L’UNICEF réitère son appel pour une action coordonnée par tous les gouvernements le long des routes de transit et dans les pays de destination. Aucun enfant ne devrait avoir à passer la nuit sans abri et sans accès aux services de base. »