InfoMIE.net
Centre de Ressources pour les Mineurs Isolés Etrangers

Accueil > Actualités MIE > Débats/Propositions > Mobilisation contre la fermeture de Pontourny

Mobilisation contre la fermeture de Pontourny

Publié le : mercredi 22 avril 2015

Voir en ligne : http://www.lanouvellerepublique.fr/...

Date : 22/04/2015

Source  : http://www.lanouvellerepublique.fr/

Depuis le 15 avril, les 50 agents de la fonction publique ont appris par la direction chargée de l’aide sociale à l’enfance de Paris, qui s’est déplacée pour l’occasion, la fermeture du Centre éducatif et de formation professionnelle (CEFP) de Pontourny, situé à Beaumont-en-Véron. Historiquement, cet établissement était une fondation dirigée à l’époque par l’assistance publique qui a ouvert en décembre 1903 avec l’accueil de femmes convalescentes et anémiées. Depuis le décret du 1er janvier 1962, cet établissement, assure des missions relevant de la protection de l’enfance, pour des jeunes puis des adolescents placés par les juges pour enfants.

La nouvelle est « un véritable coup de massue pour les agents qui sont complètement déconcertés car, depuis plus d’une dizaine d’années, ils se sont investis pour assurer leurs missions de protection de l’enfance auprès de jeunes mineurs et majeurs qui se sont parfaitement intégrés au tissu social du territoire », explique un représentant du personnel.
Cette décision de fermeture de l’établissement, prise par Anne Hidalgo, maire et présidente du conseil départemental de Paris, « pose plus de problèmes qu’elle ne va en résoudre », poursuit un de ses collègues qui pose les questions suivantes : « Que vont devenir les salariés installés dans la région, qui se verront proposer un « accompagnement social » pour finalement devoir accepter un poste sur Paris, si aucune autre solution de reconversion n’est satisfaisante ? »
« Comment envisager un plan d’accompagnement social promettant que les agents aillent travailler ailleurs, alors que les politiques de tous les conseils départementaux voisins (37, 49 et 86) réduisent leurs dépenses sur ce même secteur ? »
Et de se demander aussi : « Quel sera l’avenir de ces jeunes actuellement accueillis au CEFP et qui souhaitent y rester ? Comment accepter cette décision de fermeture d’un établissement qui a su s’adapter en passant à la mixité depuis mai 2014 pour mieux correspondre aux missions de protection des jeunes MIE (Mineurs isolés étrangers) sur Paris, alors que le centre reçoit toujours des demandes d’admission, malgré le blocage des dossiers par l’administration parisienne depuis début mars 2015 ? »

Manifestation à Pontourny vendredi

En tout cas, c’est une décision, que le personnel juge « incompréhensible de fermer ce centre qui répond à des besoins réels de protection, d’éducation, de formation et d’intégration alors même que Paris annonce une amélioration du dispositif de prise en charge des MIE, par un vote du Conseil de Paris en date du lundi 13 avril 2015 ! »
Avec leurs représentants syndicaux, les salariés sont donc mobilisés contre la fermeture du CEFP, et demandent le maintien des emplois, le maintien de l’accueil des jeunes. Les salariés appellent aussi à un rassemblement devant les grilles du CEFP, le vendredi 24 avril à 18 h. L’enjeu est d’autant plus important que le CEFP de Pontourny est le plus gros employeur de la commune de Beaumont-en-Véron.