InfoMIE.net
Centre de Ressources pour les Mineurs Isolés Etrangers

Accueil > Actualités MIE > Débats/Propositions > Apprentis d’Auteuil - Prendre le parti des jeunes : 20 propositions

Apprentis d’Auteuil - Prendre le parti des jeunes : 20 propositions

Publié le : vendredi 9 décembre 2016

Voir en ligne : http://jeunesse2017.fr/

Source : http://jeunesse2017.fr/

Description :

« En 2017, prenons le Parti des Jeunes !
Apprentis d’Auteuil publie "Prendre le parti des jeunes", un manifeste à destination des candidats à l’élection présidentielle, construit avec et pour les jeunes.
Ce manifeste redonne aux jeunes une parole trop souvent confisquée par les partis politiques et met en avant des propositions concrètes pour les aider à s’insérer dans la société.
 »

«  Proposition n°17
La réflexion sur la création d’un titre de séjour spécifique pour les mineurs non accompagnés afin de sécuriser et faciliter leur insertion sociale et professionnelle

Chiffre-clé :
On dénombre près de 90 000 mineurs non accompagnés parmi les demandeurs d’asile dans l’Union européenne en 20151 contre 13 000 en 2013.

Aujourd’hui :
Les mineurs non accompagnés (MNA) sont avant tout des enfants qui ont besoin d’être protégés. Quels que soient leur parcours et leurs histoires, les MNA doivent pouvoir bénéficier, sur l’ensemble du territoire, des mêmes conditions de protection que les enfants et jeunes nationaux pris en charge dans les dispositifs de protection de l’enfance.

Or, confrontés à la méconnaissance des processus administratifs, ils sont particulièrement vulnérables du fait de leur minorité.

Une fois la majorité atteinte, les jeunes non accompagnés ne relèvent plus de la protection de l’enfance et ceux qui n’auraient pas obtenu la nationalité française sont tenus de régulariser leur situation. Le durcissement des règles de régularisation et le manque d’anticipation de leur intégration freinent, voire annihilent, leurs espoirs.

Proposition :
Créer un titre de séjour spécifique pour les mineurs non accompagnés afin de sécuriser et faciliter leur insertion sociale et professionnelle.
Il est également nécessaire de raccourcir le circuit dans le parcours administratif en Préfecture pour l’obtention du titre de séjour pour ceux qui sont en cours de formation professionnelle au moment de leur majorité. »

1 – Eurostat, mai 2016.

Retrouvez l’ensemble des propositions ici.