InfoMIE.net
Centre de Ressources pour les Mineurs Isolés Etrangers

Accueil > Actualités MIE > Débats/Propositions > Pour un avenir de fraternité

Pour un avenir de fraternité

Publié le : lundi 16 novembre 2015

Voir en ligne : http://www.lacimade.org/nouvelles/5...

Source : http://www.lacimade.org

Auteur : La Cimade

« Le visage odieux de la violence mortelle, que connaissent tant d’hommes et de femmes dans le monde, s’est révélé dans la nuit du 13 novembre au cœur de Paris. Et c’est toute notre société qui est touchée, sans distinction d’âge, de culture ou d’origine. Ce qui était visé était la vie même, dans des lieux de sociabilité et de fraternisation, des lieux ouverts à tous.

Plus que jamais, nous devons garder les yeux grands ouverts sur les risques d’aggravation des fractures sociales provoquées par la peur et la tentation de rechercher des boucs émissaires. Plus que jamais, notre réponse citoyenne doit être dans la mobilisation en paroles et en actes pour « solidariser » notre société, là où nous vivons.

Cette tragédie nationale a lieu la veille du lancement du festival Migrant’scène de La Cimade qui a lieu dans 45 villes en France. Un moment où nous tentons précisément d’offrir des occasions d’ouverture, de dialogue et d’enrichissement de nos liens sociaux. Le thème de cette année sur les réfugiés est ancré dans une réalité qui est et restera un enjeu considérable pour l’Europe et la France.

Si les conditions locales d’organisation sont réunies (autorisation administrative, accord des partenaires…), nous appelons à mobiliser toutes les forces pour faire de ce festival 2015 une occasion de rassemblement et de ressourcement, dans la gravité de ce moment de notre histoire où nous sommes appelés à faire preuve de courage et d’espérance.

A l’encontre de la devise de La Cimade « L’humanité passe par l’autre », les auteurs de ces crimes viennent de signer que « l’inhumanité passe par la haine de l’autre ». Le seul véritable rempart contre ces entrepreneurs de haine, c’est la construction et la défense d’une société plus juste, plus solidaire et ouverte au monde. C’est d’aller vers un avenir de fraternité. »