InfoMIE.net
Centre de Ressources pour les Mineurs Isolés Etrangers

Accueil > Actualités MIE > Débats/Propositions > Communiqué : La FIDL prend sous sa protection les lycéens à la rue et en (...)

Communiqué : La FIDL prend sous sa protection les lycéens à la rue et en danger !

Publié le : mercredi 15 octobre 2014

Voir en ligne : http://www.fidl.org/product/la-fidl...

Source : www.fidl.org

Communiqué :

La FIDL, le syndicat lycéen est excédée de voir des lycéens, mineurs et isolés livrés à eux-mêmes. Leur situation est plus qu’inacceptable. Ils dorment dans la rue, sous le froid et la pluie. Ces conditions sont absolument inhumaines !

Notre pote Cheick a été hospitalisé à deux reprises pour mal nutrition. Un jeune doit avoir des conditions de vie respectables pour qu’il puisse avoir accès à l’éducation et la suivre dans de bonnes conditions !

Où est la République qui est censée protéger ses jeunes ? Où est le droit à l’éducation ? La priorité jeunesse du gouvernement aujourd’hui, c’est de laisser les jeunes à la rue…

Au vue de l’urgence de la situation, la FIDL a décidé d’héberger et protéger les lycéens sans-papiers à la rue dès ce soir ! Aujourd’hui, ce que le gouvernement ne fait plus, c’est ce que nous lycéens de la FIDL faisons à leur place. Ce qui se passe actuellement n’est pas digne d’aucun gouvernement soi-disant du pays des droits de l’homme.

La FIDL, le syndicat lycéen demande au gouvernement de prendre des mesures immédiates pour protéger et loger ces jeunes à long terme. Il leur faut un toit, de la nourriture et un accès à l’éducation qui est un droit pour tous. Cette situation n’est pas politique mais simplement humanitaire et doit être réglée dans les plus brefs délais !

Si rien ne bouge d’ici demain, la FIDL appellera surement à occuper des lycées pour que ces lycéens puissent continuer à dormir au chaud !

Nous avons besoin de duvets, couvertures, tickets de métro, nourriture, boissons, produits sanitaires (brosse à dents, dentifrice), etc.
Contactez nous au 06 98 82 39 44 / 06 76 74 61 25

« Priorité à la jeunesse, à l’éducation et au vivre ensemble », qu’elles sont loin les promesses de 2012 ! Aujourd’hui le gouvernement se soumet à l’idéologie nauséabonde d’une opinion de plus en plus xénophobe et piétine les engagements du candidat Hollande. Les expulsions de lycéens continuent comme si l’alternance n’avait pas eu lieu. Pas de rupture avec Sarkozy… Où est la Gauche généreuse et ambitieuse que les français ont élu il y a deux ans ? Où est la gauche quand M. Cazeneuve se targue sur les ondes de France Inter d’avoir augmenté de 30% les reconduites à la frontière et ainsi, d’avoir fait mieux que ses prédécesseurs sous l’ère Sarkozy ? Où est la gauche quand des policiers viennent embarquer nos camarades comme Khatchik et Leonarda pendant une sortie scolaire ? Où est la gauche quand elle laisse notre pote Cheick à la rue ? Bref où est la gauche quand la jeunesse a besoin d’elle ?

La FIDL, le syndicat lycéen est indignée par le sort réservé aux lycéens sans papiers par le gouvernement ! Plus que jamais, ils sont en danger ! Les pouvoirs publics pourchassent ces jeunes mineurs dont certains vivent dans la rue et souffrent de mal nutrition !

L’hospitalisation de Cheick la semaine dernière pour ce motif hallucinant est l’incident de trop !

La FIDL, le syndicat lycéen, décide, dès aujourd’hui, de prendre en charge ces lycéens en détresse. Ils dormiront dès ce soir dans les locaux de la FIDL en attendant de trouver une solution à long terme. Conscients des conséquences que peut entraîner une telle action, les lycéens de la FIDL sont cependant décidés à protéger leurs camarades sans papiers dans leurs locaux face à la police et aux dangers de la rue.

Ces jeunes, comme nous, ont droit à l’éducation et à une vie sûre durant leurs études ! Chassés de leur pays par la guerre, la misère, la détresse, ou devenus clandestins à cause d’une administration tatillonne, ils doivent pouvoir terminer leur cursus dans des conditions « normales » ! La FIDL appelle donc tous les lycéens à la mobilisation et à la solidarité envers les lycéens sans papiers ! L’école doit rester un sanctuaire républicain.