InfoMIE.net
Centre de Ressources pour les Mineurs Isolés Etrangers

Accueil > Documentation > Guides > Demander l’asile en France

Demander l’asile en France

Publié le mardi 3 mai 2016 , mis à jour le mardi 3 mai 2016

Source : www.gisti.org

Versions françaises et anglais ci-dessous.

Version arabe ici.

Version en dari ici.

Version française :

1. L’accueil des demandeurs d’asile (la plate-forme d’accueil PADA)

2. Les premières démarches au guichet unique de demande d’asile (GUDA : préfecture et Ofii)

3. La procédure Dublin III (passage par un autre État de l’Union européenne)

4. La demande d’asile à l’Ofpra (Office français de protection des réfugiés et apatrides)

5. Le recours contre une décision de refus de l’Ofpra devant la Cour nationale du droit d’asile (CNDA)

6. La santé

7. Le droit au travail

8. Les mineurs isolés étrangers

8-1. Obtenir une prise en charge de l’ASE

Vous êtes un mineur isolé étranger si vous avez moins de 18 ans et que vous n’avez pas de représentant légal en France. La France a l’obligation de vous protéger jusqu’à votre majorité (18 ans), même si vous ne déposez pas de demande d’asile. Vous avez le droit de déposer une demande d’asile. Mais il est conseillé de commencer par demander une mesure de protection de l’enfance auprès de l’ASE (hébergement, scolarisation…).

Pour décider de vous prendre en charge, l’aide sociale à l’enfance (ASE) du département va vérifier lors d’un entretien que vous avez moins de 18 ans et que vous êtes réellement isolé en France :
- vous devez raconter votre parcours depuis votre pays d’origine ;
- si vous avez des papiers d’identité, ils seront examinés.

Attention : l’ASE ne peut refuser de vous protéger au seul motif que vous avez un membre de famille en France (mais qui ne peut ou ne veut vous prendre en charge) ou une personne qui vous a hébergé provisoirement.

Où aller pour passer l’entretien d’évaluation ?

Dans certains départements, vous devez aller au conseil départemental où se trouve l’ASE.

Dans d’autres départements, vous devez aller à la plate-forme d’accueil et d’évaluation :
- à Paris : la plate-forme s’appelle la DEMIE (dispositif d’évaluation des mineurs isolés étrangers - Croix-rouge) : 5 rue du Moulin Joly 75011 Paris (métro Couronnes, ligne 2). Cela peut prendre plusieurs jours avant de pouvoir passer l’entretien d’évaluation.
- en Seine-Saint-Denis (93), c’est la PEMIE : 1-15 rue Benoît Frachon 93000 Bobigny ;
- dans le Val-de-Marne (94), c’est la PEOMIE : 6 rue Albert Einstein 94000 Créteil.

En attendant la décision de protection, l’ASE doit vous mettre à l’abri. Vous devez, deux ou trois jours après l’entretien, aller chercher la décision de l’ASE à l’endroit où vous avez passé cet entretien.

Si l’ASE refuse de vous prendre en charge

Vous pouvez demander directement au tribunal pour enfants d’ordonner votre prise en charge par l’ASE. Cette procédure peut durer plusieurs mois. Vous n’êtes pas obligé d’attendre la décision du tribunal pour demander l’asile.

Si vous résidez en région parisienne, vous pouvez vous faire aider dans vos démarches en allant aux permanences de l’ADJIE (accompagnement et défense des jeunes isolés étrangers) : 49 ter avenue de Flandres 75019 Paris(métro Stalingrad, ligne 2, 5 et 7). Pour les autres régions, il existe sûrement une association pour vous aider.

8-2. Faire une demande d’asile en tant que mineur isolé

Demander une prise en charge auprès de l’ASE n’empêche pas de demander l’asile. La procédure est la même que pour un majeur. Vous devez être représenté par un administrateur ad hoc (AAH) pour faire et déposer votre demande. Il s’occupera de vous représenter et vous aidera dans vos démarches. L’AAH n’a pas forcément une bonne connaissance de l’asile : il faut demander de l’aide à des associations spécialisées.
C’est la préfecture qui doit saisir le procureur pour qu’il désigne votre AAH (même si vous êtes pris en charge par l’ASE).

Vous pouvez être placé en procédure accélérée (fiche n°2-1) si :
- vous venez d’un pays d’origine sûrs ;
- vous faites une demande de réexamen jugé recevable ;
- si votre présence constitue une menace à l’ordre public, la sécurité ou la sûreté de l’État.

Vous ne pouvez pas être placé en procédure « Dublin » (fiche n°3). La France doit examiner votre demande d’asile même si vous avez déjà déposé une demande restée sans réponse ou donné vos empreintes dans un autre pays européen.

En tant que mineur, vous ne pouvez pas être hébergé en centre d’accueil de demandeurs d’asile (Cada), ni avoir l’allocation pour demandeur d’asile (ADA). Seul l’ASE peut héberger des mineurs isolés.

9. Votre famille

***

English version :

Applying for asylum in France

1. Reception of asylum-seekers (the ‘PADA’ reception centre)

2. Initial steps at the one-stop service for asylum application (GUDA : prefecture and Ofii)

3. The Dublin III procedure Dublin (passage through another Member State of the European Union)

4. The asylum request at the Ofpra

5. Appealing against a refusal made by the Ofpra before a court : CNDA

6. Health

7. The right to work

8. Unaccompanied foreign minors

8-1. To obtain assistance

You are classed as an unaccompanied foreign minor if you are less than 18 years old and you have no legal representative in France. France has the obligation to protect you until you reach adulthood (18 years old), even if you have not made an asylum application.

You have the right to make an asylum application. However, you are advised to start by requesting a child protection procedure from the ASE (accommodation, schooling…).

To decide if it will take responsibility for you, the child social assistance service (ASE) of your department will check during an interview that you are less than 18 years old and that you are genuinely unaccompanied in France :

- You must describe your journey from your country of origin ;
- If you have identity papers, they will be examined.

Caution : the ASE cannot refuse to offer you protection based solely on the reason that a member of your family is in France (but who cannot or does not wish to look after you) or that a person who is providing you with temporary housing.

1. Where to go for an assessment interview ?

In certain departments, you must go to the Conseil départemental where the ASE is located.

In other departments, you must go to the reception and evaluation centre (PADA) :

In Paris : the centre is called “la DEMIE” (evaluation unit for unaccompanied foreign minors – Red Cross) : 5 rue du Moulin Joly 75011 Paris(metro Couronnes, line 2). It may be several days before you can attend an evaluation interview. Open : monday, tuesday, thursday and friday (9 am to 6 pm) and wenesday (11 am to 6 pm) ;
In Seine-Saint-Denis (93), it is “la PEMIE” :1-15 rue Benoît Frachon 93000 Bobigny ;
In Val-de-Marne (94), it is “la PEOMIE” : 6 rue Albert Einstein 94000 Créteil.

While waiting for your protection decision, the ASE has to provide shelter for you. Two tp three days after the interview, you must go to collect the ASE’s decision from the place where you had this interview.

2. If the ASE refuses to offer you assistance

You can make a direct request at the children’s court to order the ASE to assist you. This procedure may take several months. You do not have to wait for the court’s decision to apply for asylum.

If you live in the Paris area, you can get help in this process by going to the offices of the ADJIE (assistance and protection of young unaccompanied foreign nationals) : 49 ter avenue de Flandres 75019 Paris (metro Stalingrad, lines 2, 5 and 7). In other regions, there are probably associations that can help you.

8-2. To make an asylum application as an unaccompanied minor

Requesting assistance from the ASE does not prevent you from requesting asylum. The procedure is the same as for an adult. You must be represented by an ad-hoc guardian (AAH) to make and submit your request. This person will represent you and assist you in this process. The AAH does not necessarily have extensive knowledge of asylum : you must ask for help from one of the specialist associations.
The prefecture has to contact the public prosecutor to request them to provide you with an AAH (even if you are receiving assistance from the ASE).

You may be placed into the fast-track procedure (factsheet no. 2-1) :

you come from a “safe country of origin” ;
your request for reassessment is ineligible
if you are considered as a threat to the public security.

You cannot be placed in the “Dublin” procedure (factsheet no. 3). France has to assess your asylum claim even if you have already made an application which has received no answer, or you have given your fingerprints in another European country.

As a minor, you cannot be placed in accommodation in an asylum-seekers’ reception centre (Cada), nor receive the asylum-seeker’s allowance (ADA). Only the ASE may accommodate unaccompanied minors.

9. Your family

Voir en ligne : http://www.gisti.org/spip.php?artic...


Pour aller plus loin


Coordonnées

Association InfoMIE
22, rue Corvisart - 75013 Paris

Contact :
Aurélie GUITTON, Coordinatrice

Contact mail