InfoMIE.net
Centre de Ressources pour les Mineurs Isolés Etrangers

Accueil > Définitions et stats > Approche française > Etudes typologiques

Etudes typologiques

Publié le lundi 15 septembre 2014 , mis à jour le jeudi 2 octobre 2014

Etude 2002

Les mineurs isolés étrangers en France : évaluation quantitative de la population accueillie à l’Aide sociale à l’Enfance, les termes de l’accueil et de la prise en charge

Une étude sociologique commanditée par la Direction de la Population et des Migrations et menée par Angelina Etiemble a dressé une typologie en cinq catégories des Mineurs Isolés Etrangers en fonction de leur histoire et des raisons les ayant poussé à quitter leur pays d’origine.

Sommaire :

Introduction : Les termes du débat

I. Les mineurs étrangers isolés à la fin des années 1990
II. Immigration et protection de l’enfance
III. Méthodologie

Première partie : Une population hétérogène

I. Les difficultés à identifier et quantifier
II. La population des MIE accueillis à l’Aide Sociale à l’Enfance

Deuxième partie : L’accueil d’urgence des mineurs isolés étrangers

I. L’arrivée en France
II. Les procédures judiciaires et administratives

Troisième partie : La prise en charge des mineurs isolés à l’Aide Sociale à l’Enfance

I. Hébergement des MIE confiés à l’ASE et accompagnement
II. Les difficultés administratives et juridiques de la prise en charge des MIE

Etude disponible en PDF :

Etude typologique 2002 - Angélina ETIEMBLE

Etude 2012

Des typologies pour faire connaissance avec les mineurs isoles etrangers et mieux les accompagner

Dix ans après la première typologie (disponible ici) établi par Angélina ETIEMBLE en 2002, le Ministère de la Justice a sollicité une actualisation de cette typologie, ce qui a conduit à une nouvelle enquête réalisée en 2012 par Angélina ETIEMBLE et Omar ZANNA.

Dans le cadre de la convention de recherche « Actualiser et complexifier la typologie des motifs de depart du pays d’origine des mineurs isoles étrangers présents en France », Topik/Mission de Recherche Droit et Justice, l’étude a donné lieu, en juin 2013, a l’établissement d’une synthèse accompagnée d’une annexe.

  • SYNTHÈSE : "Des typologies pour faire connaissance avec les mineurs isoles etrangers et mieux les accompagner"

Résumé :

A la fin des années 1990 apparaît en France une « nouvelle figure » juvénile de la migration internationale : les mineurs isolés étrangers (MIE). L’arrivée et la situation de ces jeunes suscitent questions et débats souvent alarmistes, quand ils ne sont pas soupçonneux. Qui sont-ils ? Comment viennent-ils et pourquoi ? Sont-ils vraiment mineurs ? Les médias en font rapidement leur miel en révélant leur présence dans l’espace public, souvent à la suite d’actes de petite délinquance (fracturation de parcmètres à Paris, pickpockets), de situations d’exploitation (mendicité, atelier de travail clandestin, prostitution) ; leur errance ; leur fuite des foyers, voire du tribunal... Ce sont la plupart du temps des garçons, ressortissants de quelques nationalités. Soucieuse de mieux comprendre le phénomène, la Direction de la Population et des Migrations (DPM) diligente une étude. En 2002, un rapport princeps analysant, notamment, les raisons de leur venue sur le territoire français, est réalisé. A partir
de cette enquête, une typologie des mineurs isolés (mineur-exilé, mineur-mandaté, mineurexploité, mineur-fugueur, mineur-errant) est proposée et devient rapidement opératoire pour les professionnels en charge de cette population. Dix ans plus tard, le Ministère de la Justice, alerté par l’inflation de cette migration d’un nouveau type, souhaite actualiser la typologie en question. A l’issue de l’étude, la typologie de 2002 est enrichie de deux nouveaux types de mineurs isolés (le mineur-aspirant, le mineur-rejoignant). Finalement, l’enquête de 2012 conduit à proposer une typologie encore plus opératoire que celle de 2002 qui combine quatre figures archétypales de mineurs isolés (les exilés, les mandatés, les aspirants et les exploités) associées à quatre statuts (Travail, études, adultes, enfants), fonctionnant comme des points cardinaux sur lesquels peut s’appuyer l’accompagnement éducatif des MIE.

Plan :

I- Cadre de l’étude
- Mineur isolé étranger : une définition juridique
- Des profils davantage repérés par sexe et par âge en 2012

II- Retour sur la typologie de 2002
- Type 1 : Les mineurs exilés
- Type 2 : Les mineurs mandatés
- Type 3 : Les mineurs exploités
- Type 4 : Les mineurs fugueurs
- Type 5 : Les mineurs errants

III- La typologie de 2012 : de 5 à 7 types

IV- Des figures singulières et leurs enjeux éducatifs
- Type 1 : Le mineur exilé : une figure plus sociétale que politique
- Type 2 : Les figures du mineur mandaté : le travailleur, l’étudiant, l’initié
- Type 3 : Le mineur-exploité : une figure plus féminine
- Type 4 : Le mineur-fugueur et ses figures : le primo-fugueur, le fugueur-réitérant
- Type 5 : Le mineur-errant et ses figures : le mineur-dans la rue, le mineur-de la rue
- Type 6 : Les figures du mineur-rejoignant : l’envoyé, le confié, le successeur
- Type 7 : Le mineur-aspirant : une figure contemporaine

Synthèse disponible en PDF :

Des typologies pour faire connaissance avec les mineurs isoles étrangers et mieux les accompagner - Angélina ETIEMBLE et Omar ZANNA
  • ANNEXE : "Les phases d’accueil-évaluation et d’admission-orientation des jeunes isolés. Questions, réponses et enjeux pour l’accompagnement socio-éducatif"

Présentation :

Au regard des nationalités et « traditions » migratoires, un ou deux types de mineurs isolés tendent à s’imposer dans les différents territoires, interrogeant les modalités d’accueil en fonction des singularités des uns et des autres. L’étude de 2012 met en exergue les questions, les réponses et les enjeux des phases d’accueil-évaluation et d’admission-orientation des MIE.

Plan :

I- La phase d’accueil-évaluation et ses enjeux
- Logique de « guichet unique » et durée de l’évaluation en question
- Variations dans la méthodologie de l’évaluation

II- Le pari de l’autonomie au coeur de la prise en charge éducative des MIE

III- Histoire du jeune et lien familial : point aveugle de l’accompagnement éducatif

Annexe disponible en PDF :

Annexe Les phases d’accueil-évaluation et d’admission-orientation des jeunes isolés. Questions, réponses et enjeux pour l’accompagnement socio-éducatif - Angélina ETIEMBLE et Omar ZANNA