InfoMIE.net
Centre de Ressources pour les Mineurs Isolés Etrangers

Accueil > Documentation > Rapports et études > Rapports institutionnels nationaux > Mobilisation de la communauté de Paris pour l’accueil des réfugiés

Mobilisation de la communauté de Paris pour l’accueil des réfugiés

Publié le jeudi 15 octobre 2015 , mis à jour le jeudi 15 octobre 2015

INTRODUCTION

Paris, comme les autres villes refuge, sera à la hauteur du défi que constitue l’accueil des nombreux migrants qui arrivent actuellement en Europe. Près de 3 000 d’entre eux ont été pris en charge depuis le mois de juin à Paris. Rien n’indique que ces arrivées d’exilés qui fuient la guerre, la dictature, l’esclavage, la misère, vont diminuer à court terme. Actuellement, 40 % des demandes d’asile déposées sur le territoire national le sont en Île-de-France, et pour une grande part à Paris.

Afin d’accueillir ces migrants dans des conditions dignes, la Ville de Paris, en lien étroit avec l’État, a engagé dès le mois de juin 2015 une mobilisation sans précédent
.
Dans le cadre du nouveau plan national d’accueil, l’État a ainsi sensiblement augmenté le nombre de places d’accueil en centres d’hébergement et prévu les dispositions nécessaires à l’accélération des procédures de demande d’asile.

La Ville a mobilisé ses services pour répondre aux besoins des personnes les plus vulnérables, exposées au risque de traite de la personne humaine, en particulier les femmes enceintes et les femmes accompagnées d’enfants. Elle a ainsi mobilisé ses centres de santé et son service de protection maternelle et infantile, contribué à l’organisation de l’évaluation sociale et participé à la réponse aux besoins primaires en matière de santé, d’alimentation et de mise à l’abri. À l’occasion des Conseils d’arrondissement du mois de septembre, plusieurs arrondissements se sont déclarés « arrondissements solidaires » et organisent activement les réseaux locaux de
solidarités.

La lutte contre la grande exclusion constitue la grande cause de cette mandature. Les migrants comptent parmi ces personnes en situation de très grande vulnérabilité. C’est pourquoi, à l’instar de la mobilisation des acteurs institutionnels, associatifs, des entreprises et des citoyens engagés qui a conduit à la signature du Pacte parisien de lutte contre la grande exclusion en février 2015, les énergies et les efforts doivent être fédérés pour concevoir des réponses adaptées, garantes de la dignité des personnes. Fédérer les actions d’aide aux réfugiés, c’est œuvrer au respect des engagements pris dans le Pacte.

Cette solidarité, pour être effective, doit être organisée. Aujourd’hui, Paris s’engage à
agir encore plus intensément, en déployant son action autour de trois principes forts et indissociables.

Premier principe : aucune hiérarchie ne doit être faite entre les personnes à la rue.
L’effort porté sur l’accueil des migrants ne se fera pas au détriment du respect des engagements pris pour l’ensemble des publics en situation de précarité et de sans-abrisme. Cet élan est au contraire appréhendé à Paris comme une opportunité d’accélérer les chantiers qui ont été engagés dans le Pacte parisien de lutte contre la grande exclusion, tels l’identification de nouveaux sites pouvant être convertis en centres d’hébergement, l’accès aux droits, ou encore le développement des
dispositifs d’intégration. Les premières réalisations du Pacte parisien de lutte contre la grande exclusion seront présentées à la veille de l’hiver, six mois après son adoption.

Deuxième principe : la mobilisation de Paris est celle des Parisiens, ainsi qu’en témoigne le magnifique élan de solidarité à l’œuvre, la fréquentation très importante de la plateforme « jemengage.paris.fr », ou encore le succès de la grande conférence citoyenne organisée le jeudi 10 septembre 2015 à l’Hôtel de Ville et qui a permis de recueillir une centaine d’engagements concrets de la part du monde associatif, universitaire, de l’entreprise, etc. L’engagement citoyen est essentiel : il contribuera de façon décisive à l’accueil et à l’intégration. Cette approche, qui dépasse la mobilisation des seuls acteurs institutionnels, ne constitue pas seulement une manière de faire face à l’urgence. Elle incarne une nouvelle conception de l’action
publique, inclusive et participative, que la Ville s’attache chaque jour à traduire un peu plus dans les faits.

Troisième principe : la réponse à l’urgence est indissociable de la préparation de l’avenir. L’apprentissage de la langue française, l’accès à la culture, à l’emploi et à un logement sont autant de conditions indispensables à l’intégration. L’accueil d’urgence dans des conditions dignes et l’intégration des réfugiés ne constituent pas deux étapes qui se succèderaient. Elles constituent deux dimensions intimement liées de notre action. L’enjeu d’une intégration réussie est aussi celui de notre capacité collective à raviver les valeurs de la République française et à promouvoir une société solidaire et ouverte sur les réalités du monde.

Ces principes se déclinent aujourd’hui en 18 engagements de la Ville de Paris, rendus possibles grâce à l’investissement d’une centaine d’acteurs institutionnels, associatifs et sur la base de nombreuses contributions citoyennes. Ces engagements sont de natures diverses :

  • Quatre engagements ont pour objectif de rendre la Ville de Paris exemplaire dans son domaine de compétences (premier pilier)
  • Six engagements traduisent le soutien actif de la Ville de Paris à ses partenaires, principalement l’État, dans la conduite de leurs missions (deuxième pilier)
  • Cinq engagements ont vocation à accompagner la forte mobilisation citoyenne (troisième pilier)
  • Trois engagements visent enfin à assurer la promotion des droits humains sur le plan international (quatrième piier)

Chaque fois que cela est possible, ces engagements concernent, au-delà des réfugiés statutaires, l’ensemble des migrants venus chercher refuge à Paris. Ils représentent un engagement financier qui sera inscrit au budget 2016 de la Ville de Paris, et feront l’objet d’un premier bilan de mise en œuvre devant le Conseil de Paris dans les six prochains mois.

Enfin, la solidarité parisienne avec ces populations vulnérables se traduira par le
développement de l’action municipale sur le plan international, par une participation active au réseau des villes-refuges et par le renforcement de la contribution de la Ville de Paris à l’aide humanitaire internationale.
Comme en attestent la diversité et les richesses des engagements pris, et en lien avec l’ensemble des acteurs institutionnels et associatifs concernés, tous les adjoints de l’exécutif parisien sont d’ores et déjà pleinement mobilisés pour une mise en œuvre rapide de ce plan.

Présentation des 18 engagements

PREMIER PILIER :

 : Paris exemplaire dans son domaine de compétences

Engagement 1 : Protection de l’ensemble des mineurs isolés étrangers
Engagement 2 : Protection et accompagnement des femmes enceintes et des femmes avec enfants
Engagement 3 : Instauration d’une veille sociale renforcée dans l’espace public parisien
Engagement 4 :Renforcement de l’accès aux droits dans les domaines de compétences de la Ville de Paris

DEUXIÈME PILIER : Paris au rendez-vous d’une mobilisation collective

Engagement 5 : Amélioration des conditions d’accueil des nouveaux
arrivants sur le territoire parisien
Engagement 6 : Garantie de l’accès aux soins
Engagement 7 : Contribution active à la création de nouveaux centres d’accueil
Engagement 8 : Facilitation de l’intégration des réfugiés
Engagement 9 : Promotion de l’accès à l’éducation et à la formation
Engagement 10 :Lancement d’une plateforme de ressources et de coordination
participative

TROISIÈME PILIER : Paris relève le défi grâce aux Parisiens

Engagement 11 : Accompagnement de la forte mobilisation citoyenne
Engagement 12 : Accompagnement des Parisiens accueillant des réfugiés
Engagement 13 : Organisation du recueil de dons financiers
Engagement 14 : Structuration de la collecte des biens prioritaires
Engagement 15 : Acquisition et partage de connaissances

QUATRIÈME PILIER : Paris acteur de la promotion des droits humains sur le plan international

Engagement 16 :Développement des solidarités sur le plan international
Engagement 17 :Accueil des défenseurs des droits humains
Engagement 18 :Promotion de la liberté mondiale de circulation

[...]

Engagement 1 : Protection de l’ensemble des mineurs isolés étrangers présents sur le territoire parisien

  • Adaptation du dispositif présenté au Conseil de Paris en juin 2015 au nouveau contexte, en particulier pour garantir le principe d’une mise à l’abri inconditionnelle des jeunes migrants avant l’évaluation de leur minorité.
  • Mise en place d’une maraude garantissant le repérage et l’orientation des jeunes migrants non accompagnés.

Ce que la collectivité parisienne a déjà fait : > refonte totale du dispositif d’accueil des mineurs isolés étrangers, présentée au Conseil de Paris de mai 2015 et effective d’ici la fin de l’année : modalités d’accueil, d’hébergement, de suivi éducatif ; d’accompagnement vers l’autonomie. Plus de 1500 migrants sont actuellement pris en charge dans ce dispositif relevant de l’aide sociale à l’enfance. On constate un nombre significatif de mineurs isolés étrangers parmi les réfugiés. > Doublement des capacités d’accueil des jeunes migrants en attente d’évaluation sur leur situation sociale et de leur minorité.

[...]

***

Le rapport est disponible en format pdf :

Voir en ligne : https://api-site.paris.fr/images/74784


Pour aller plus loin


Coordonnées

Association InfoMIE
22, rue Corvisart - 75013 Paris

Contact :
Aurélie GUITTON, Coordinatrice

Contact mail